Présentation des membres du Groupe de travail

Pascale Ballet

Professeure d’Histoire de l’art et Archéologie du monde romain, Université Paris Nanterre.

http://www.arscan.fr/espri/pascale-ballet-2/

Adeline Bats

Adeline Bats est docteur en égyptologie de l’Université Paris Sorbonne et actuellement Maitre-assistante à l’Université de Genève, dans le laboratoire Archéologie Africaine et Anthropologie (ARCAN). Impliquée depuis 2014 sur le site archéologique d’Ayn Soukhna (IFAO/UMR 8167) où elle exerce la responsabilité d’archéologue chef de secteur, elle est également membre de la mission archéologique du ouadi el-Jarf (IFAO/UMR 8167) depuis 2015 et de la mission franco-suisse Kerma-Doukki Gel depuis 2021.

Sa thèse, soutenue en 2019 sous la direction de Pierre Tallet et de Juan Carlos Moreno García, a eu pour objectif d’appréhender le rôle des céréales dans la société pharaonique, dans l’alimentation humaine et animale mais aussi comme réserves de richesses pouvant servir de moyen de paiement, ou encore à l’entretien de liens de dépendances et de fidélités politiques. 

https://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article1474

https://arcan.unige.ch/personnes/actuel/adeline-bats

– Co-Rédactrice en chef de ce blog de recherche –

Romain David

Romain David est docteur en égyptologie de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3, chercheur associé à l’équipe Énim (UMR 5140) et au Cfeetk (USR 3172), et actuellement chercheur auprès de la Sfdas (UMIFRE 4, USR 3336) à Khartoum. Spécialiste des céramiques tardives de la vallée du Nil, il participe depuis 2007 à de nombreux chantiers en Haute-Égypte (Karnak, Ermant) et au Soudan (Saï, Sedeinga, Damboya, Mouweis, el-Hassa, etc.). Dans le cadre de ses recherches, il s’intéresse plus particulièrement au stockage mobile pour illustrer les dynamiques économiques internes et sur des courte à moyenne distances dans la vallée du Nil.

http://sfdas.com/auteur/romain-david?lang=fr

https://sfdas.academia.edu/RomainDAVID

David Gandreau

Expert architecture en terre sur site archéologique – CRAterre association. David Gandreau est archéologue, docteur en architecture, chercheur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG, Univ. Grenoble Alpes). Il est spécialisé dans les études, la conservation et la valorisation du patrimoine culturel en terre. Il a effectué de nombreuses missions d’expertise et de formation, notamment sur des sites du patrimoine mondial au Moyen-Orient et en Afrique. Depuis 2018, il est co-responsable de la Chaire UNESCO « Architecture de terre, cultures constructives et développement durable ».

Thierry Joffroy

Thierry Joffroy est architecte, chercheur à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, spécialisé dans l’architecture de terre et les cultures constructives locales. Depuis 1986 il participe aux enseignements du DSA Terre avant d’en prendre la responsabilité de sa coordination pédagogique (à partir de 1990) puis, depuis 2009, d’en assurer la direction scientifique. En parallèle il participe à divers travaux de recherche du Laboratoire CRAterre  tout en étant très actif sur de nombreux terrains (plus de 300 missions réalisées dans 60 pays) en apportant son expertise pour le montage et la mise en œuvre de divers projets et programmes sur les thématiques de l’architecture, du patrimoine et du développement durable, y compris le programme AFRICA 2009. En 2010, l’Académie d’architecture lui a décerné la médaille d’argent “restauration” en reconnaissance de ses nombreux travaux sur la conservation du patrimoine en lien avec l’ICCROM et le Centre du patrimoine mondial de UNESCO. Depuis 2011, il assume la responsabilité scientifique du Laboratoire d’excellence (Labex) AE&CC qui comprend aujourd’hui plus de 100 chercheurs en architecture, urbanisme et territoire. Depuis 2018 il est Habilité à direction de recherches (HDR) et assure désormais la direction de plusieurs thèses en architecture.

Nadia Licitra

Nadia Licitra est docteur en égyptologie de l’Université Paris Sorbonne et post-doctorante de l’équipe CRAterre de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble. Depuis 2008 elle dirige la mission de fouille du Trésor de Chabaka à Karnak (UMR 8167/CFEETK) et participe à plusieurs missions de fouille en Égypte et au Soudan.

Dans le cadre de ses recherches sur les techniques et les matériaux de construction des architectures de terre de la vallée du Nil à l’époque ancienne, elle s’intéresse notamment aux caractéristiques architecturales des bâtiments de stockage, à leurs propriétés thermiques et hygrométriques.  

https://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article1460

– Co-Rédactrice en chef de ce blog de recherche –

Séverine Marchi

Archéologue au CNRS (UMR 8167-Orient et Méditerranée), Séverine Marchi, participe depuis 1998 à plusieurs missions en Égypte (Tell el-Herr, Ouadi el-Jarf, Taposiris-Plinthine, Karnak) et au Soudan (Gism el-Arba, Zankor-Abou Sofyan, Kerma-Doukki Gel). Elle codirige depuis 2013 la mission suisse-franco-soudanaise de Kerma-Doukki Gel. Ses principaux domaines d’activités et projets en cours concernent l’archéologie urbaine, l’architecture domestique et l’urbanisme dans la vallée du Nil. 

http://kerma-doukkigel.ch

Loïc Mazou

Docteur en Archéologie, chercheur associé à HeRMA.

Marie Millet

Docteur en égyptologie, archéologue au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre. Elle dirige les fouilles du site de Mouweis (Soudan) depuis 2013.

Bérangère Redon

Historienne et archéologue (Chargée de recherche au CNRS, HiSoMA), agrégée d’histoire et ancien membre scientifique de l’IFAO, Bérangère Redon a réalisé une thèse sur Les Grecs dans le Delta égyptien du VIIeau Iers. av. J.-C. sous la direction de M.-Fr. Boussac. Spécialiste des rencontres entre cultures grecque et égyptienne, elle s’est plus particulièrement intéressée aux bains et pratiques balnéaires gréco-romaines, comme laboratoire d’analyse de ces rencontres. De 2013 à 2017, elle a dirigé la mission du désert Oriental, dans la continuité de ses travaux sur l’espace égyptien et son appropriation par le pouvoir lagide, et coordonne le projet ERC “Desert Networks”. Au sein de la mission archéologique de Taposiris Magna et Plinthine, elle a fouillé les bains grecs de Taposiris avec Thibaud Fournet et explore, depuis 2013, les vestiges saïtes du kôm de Plinthine, notamment un quartier regroupant habitat, activités de production et espaces de stockage. Elle dirige la MFTMP depuis avril 2018.

https://taposiris.hypotheses.org/

https://www.hisoma.mom.fr/annuaire/redon-berangere

https://www.ifao.egnet.net/recherche/chercheurs/bredon/

Compte twitter : @TapoPlinthine

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search